Votre panier est vide  Votre compte

MOT DU PRÉSIDENT

page1image46803568page1image63702656

Que s’est-il passé autour du camp de concentration du Vernet d’Ariège en 2020 ?

144 personnes & 3 associations ont adhéré à notre Amicale en 2020. Les communes du Vernet d’Ariège, de Pamiers, de Coutens, la Communauté de Communes des Portes d’Ariège & le Conseil Départemental de l’Ariège nous ont octroyé des subventions pour cette année aussi. Merci pour ces soutiens en très forte progression !

Notre travail en cette année 2020 a bien sûr été impacté par la crise que nous traversons. Les visites des établissements scolaires ont été annulées, de même que celles des particuliers. Nous avons reçu le consul général des États-Unis pour une visite privée le 8 juillet. Nous avons assuré l’accueil du public pour les Journées Européennes du Patrimoine en septembre. Nous avons quand même pu mettre à disposition du collège Lakanal de Foix notre exposition entre les vacances de la Toussaint & celles de Noël.

Un chantier s’avérait nécessaire dans le cimetière : la rénovation des plaques qui étaient illisibles ainsi que l’ajout de gravier sur les tombes. Il fallait agir. Le 1er juillet, la rénovation des plaques a été réalisée par deux jeunes personnes qui se sont appliquées dans ce travail délicat. Pour les tombes, le chantier allait nécessiter plus de temps. J’ai demandé aux Sablières Denjean de nous fournir le gravier nécessaire, soit 25 tonnes. Le gravier nous a été livré gracieusement le mercredi 14 octobre. Le travail pour remplacer le gravier des 154 tombes s’est déroulé le dimanche 18 octobre de 9h à 12h. L’appel lancé a été entendu & une trentaine de bénévoles sont venues/venus nous aider. Un grand merci à elles/eux.

La cérémonie des "Oubliés" de la Toussaint ne s’est pas déroulée le 1er novembre comme d’habitude, en raison du confinement décidé. Nous avons avancé la cérémonie au jeudi 29 octobre afin que chaque tombe reçoive une fleur & une lampe solaire. Ce jour-là, deux gerbes ont été déposées au pied de la stèle : l’une conjointement par l’Amicale & la mairie du Vernet d’Ariège, l’autre au nom des francs maçons de l’Ariège. Des bougies du souvenir ont été déposées également dans le cimetière.

Suite au chantier du cimetière, nous avons décidé de publier via notre maison d’édition « Les Éditions du camp du Vernet » une brochure qui retrace l’histoire du cimetière du camp de concentration du Vernet d’Ariège & des internés qui y ont trouvé la mort. Cette brochure « Les"Oubliés" de la Toussaint » présente les événements qui ont marqué ce carré de terre ariégeoise si particulier : de 1944 à nos jours, en passant par l’opération de répression policière Boléro-Paprika en 1950, puis par les années 70 avec la tentative de translation du cimetière, heureusement contrecarrée par les anciens internés menés par Ilario Plinio & enfin les aménagements des années 2010-2020. Cette brochure recense également les identités de 228 personnes décédées suite à leurs conditions d’internement dépourvues de la moindre humanité dans ce camp deconcentration français.

Les sources des documents contenus dans cette brochure sont citées. Les informations sont l’aboutissement de nos travaux de recherches scientifiques & historiques réalisés par notre GTA, Groupe de Travail des Archives.

Vous trouverez cette brochure en pièce jointe à ces vœux.
La version papier sera adressée gracieusement aux membres de l’Amicale ainsi qu’aux personnes & partenaires qui nous soutiennent.
Il sera possible de la commander au prix de 5€ plus 4€ de frais de port. Les libraires pourront également se la procurer. Nous contacter pour un règlement par virement ou par chèque via notre site Internet www.campduvernet.eu. Le chèque doit être libellé à l’ordre des Éditions du camp du Vernet & envoyé à l’adresse suivante :

Les Éditions du camp du Vernet BADASSAC 09130 PAILHÈS

La deuxième édition du livre de Bruno Frei, "Les Hommes du Vernet" est toujours disponible. Cette édition est enrichie d’un carnet de dessins en couleurs que les internés ont offert à Bruno Frei, lors de son départ du camp. Vous pouvez soit commander cet ouvrage via notre site Internet www.campduvernet.eu soit chez votre libraire.

Ces travaux, recherches & publications confortent notre volonté d’utiliser l’appellation sémantiquement & historiquement juste, CAMP DE CONCENTRATION pour désigner ces lieux d’internement arbitraire.
Nous n’avons pas le droit d’édulcorer l’Histoire, ni de la transformer. Nous consultons des documents d’archives qui parlent de camps de concentration, les anciens internés utilisaient aussi ce terme, donc soyons humbles, respectueux & justes.
Les membres du bureau de l’Amicale des Anciens Internés Politiques et Résistants du camp de concentration du Vernet d’Ariège ne souhaitent pas être accusés de NÉGATIONNISME par les générations futures.

De même, nous parlons de la Guerre d’Espagne & non de guerre civile espagnole, dénomination imposée par Franco, pour la résumer à une guerre fratricide au sein du peuple espagnol. Cette Guerre d’Espagne est en fait la première lutte armée contre tous les fascismes qui après 1939 allaient dévaster l’Europe & s’étendre au monde entier. Comment parler de guerre civile alors que Franco a reçu l’appui d’Hitler, Mussolini & Salazar le dictateur du Portugal ; le camp républicain espagnol après le lâche abandon de la République Française fut, lui, appuyé par les Brigades Internationales...

Concernant cette guerre d’Espagne, il est important également de revenir sur la date exacte de sa fin, qui est le 1er avril 1939... & non pas après la Retirada comme on peut le voir écrit depuis 2015 au mémorial de Rivesaltes. Erreur gravissime, signalée à de nombreuses reprises, mais le conseil scientifique de ce mémorial reste enfermé dans sa tour d’ivoire...

Pourquoi erreur gravissime... parce que dire que la Guerre d’Espagne se finit après la Retirada, c’est justifier la reconnaissance par le gouvernement de la Troisième République Française du gouvernement provisoire de Franco, cantonné encore à Burgos, le 27 février 1939. Le maréchal Pétain sera nommé ambassadeur auprès de ce gouvernement fasciste dans les jours qui suivront.

Quel est le lien entre les camps de concentration français & la Guerre d’Espagne... nous émettons une hypothèse qui va faire réfléchir les unes/uns, quitte à ce que les autres s’en offusquent. Nous ne sommes pas historiennes/historiens, nous ne siégeons pas dans un conseil scientifique, MAIS nous travaillons, nous effectuons des recherches, nous réfléchissons, nous publions, nous agissons, nous proposons...

Le discours officiel de l’époque justifie l’enfermement des soldats de l’armée républicaine espagnole en arguant qu’ils allaient troubler l’ordre public en France...
Notre hypothèse, confirmée par l’empressement de la Troisième République Française à reconnaître un gouvernement provisoire fasciste rougi du sang de son propre peuple, au lieu de soutenir un gouvernement issu d’une élection démocratique, est la suivante :

L’enfermement des soldats de l’armée républicaine espagnole a été surtout décidé pour éviter que ces soldats, même ignominieusement désarmés au passage de la frontière, ne retournent combattre en Espagne. Les soldats savaient que les combats continuaient à Madrid, Valence, Alicante... Ces soldats pensaient très certainement être bien accueillis en France, par la République qu’ils considéraient comme la grande sœur de leur jeune République. Il n’en a rien été, nous ne le savons que trop. Ils ont donc été très affectés par cet enfermement ignoble & d’autant plus abattus parce qu’ils ont été empêchés de reprendre leur juste combat. La Guerre d’Espagne s’est donc terminée le 1er avril 1939. L’Europe allait connaître l’embrasement 5 mois plus tard...

Voilà, je vous souhaite une belle lecture avec notre brochure...

Nous avons des projets pour 2021, avec une exposition de dessins sur la commune de Saverdun en lien avec le film JOSEP que je vous recommande... Nous prévoyons une Nuit Européenne des Musées avec des interventions d’artistes... Nous avons été contactés par le Musée des Abattoirs de Toulouse qui prépare une exposition intitulée : "François Tosquelles, La Déconniatrie : art, exil et psychiatrie". Elle se tiendra dans ce musée du 24 juin 2021 au 10 janvier 2022, puis circulera au Centre Cultural Contemporània de Barcelone de février à juillet 2022, au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia à Madrid de septembre 2022 à mars 2023, puis à l'American Folk Art Museum de New-York d’avril à septembre 2023. La direction du musée est intéressée par notre riche collection de dessins réalisés par des artistes pendant leur internement.

Que de beaux projets, sans oublier notre Assemblée Générale au mois de mai...
Nous vous tiendrons au courant au fur & à mesure en fonction de l’évolution de la crise que nous traversons...

Bonne Année & Bonne Santé 2021, à vous & à vos proches...
Raymond Cubells, président de l’Amicale des Anciens Internés Politiques et Résistants du camp de concentration du Vernet d’Ariège

LE VERNET D'ARIÈGE